Image de fond

Université populaire : thème de la semaine du 21/01

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’éducation le 24 janvier, nous avons dédié notre thème de la semaine aux universités populaires. Elles permettent à chacun et chacune de s’instruire tout au long de sa vie et transmettent des savoirs théoriques et pratiques à toutes et à tous.

Les universités populaires ne sont pas récentes : la première a vu le jour au Danemark en 1844, créée par le pasteur Nikolai Grundvig dans l’optique de former les citoyens.  C’est à la fin du 19ème siècle qu’elles se diffusent en France, dans un double contexte : celui des lois Ferry de 1881 et 1882 qui rendent l’école obligatoire, gratuite et laïque pour les enfants, pour combler le manque des adultes qui n’en ont pas bénéficier; et celui de l’affaire Dreyfus : des intellectuels sont soucieux de diffuser l’esprit critique et les “classes populaires et ouvrières” (selon les termes de l’époque) veulent s’engager et prendre part au débat. Aujourd’hui, il y a plus de 60 initiatives d’universités populaires en France, qui permettent à chacun et chacune d’apprendre tout au long de sa vie. Ces universités sont ouvertes à toutes et à tous, sans condition, d’âge, de diplômes, de lieu de résidence.

Elles ont pour objectif de réduire les inégalités culturelles. Si 34% des Français⋅e⋅s ont un diplôme de l’enseignement supérieur, les universités populaires permettent à celles et ceux qui le désirent de continuer à apprendre peu importe le niveau d’étude et le milieu social. Elles endossent aussi une fonction sociale : les universités populaires sont des lieux d’échanges, d’enrichissement mutuel, de partage, de transmission. Elles permettent donc l’émancipation individuelle et collective et créent du lien social.

Les sujets transmis sont divers et diffèrent selon les universités populaires : la philosophie, l’histoire, les langues, la danse, les arts plastiques, l’écologie … les matières qu’on y trouve ne sauraient être listées tant elles sont multiples.

Certaines universités populaires sont thématiques comme c’est le cas de l’Université Populaire de Philosophie à Toulouse qui « milite pour la diffusion de la philosophie en dehors des milieux spécialisés », ou de l’Université Populaire du Numérique de Damgan qui propose d’aider les citoyens et citoyennes à s’adapter à la révolution numérique. D’autres sont plus ancrées sur un territoire spécifique: l’Université Populaire Rurale Ouverte est attachée à “l’échange de pratiques entre acteurs ruraux et s’occupe de dégager des solutions concrètes à des problématiques rurales”, tandis que Bretagne Culture Diversité facilite l’accès aux connaissance sur la Bretagne et la diversité de ses cultures.

Tous ces savoirs sont transmis sous formes de conférences, de cours, d’ateliers, des visites, de sorties … Diverses tant sur le fond que sur la forme, il y en a pour tous les goûts ! Retrouvez les universités populaires près de chez vous sur notre carte numérique et collaborative des initiatives citoyennes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail