Image de fond

Le Monde des Alternatives – Courant d’Air

Depuis une vingtaine d’années, les coopératives citoyennes de production d’électricité ont fleuri en Europe de l’Ouest. Faire partie d’une coopérative de production d’énergie apporte des avantages, mais c’est surtout un acte militant pour la transition vers une démocratie plus écologique. En effet, le fonctionnement d’une coopérative permet de :

      • Court-circuiter les fonds d’investissements et les banques, donc de rediriger les profits de la production d’électricité vers l’économie locale.
      • Être l’investisseur d’une électricité décentralisée renouvelable, donc de donner du sens à son épargne.
      • Favoriser une gestion démocratique des ressources à travers des votes en assemblées générales.

La coopérative Courant d’Air, de la commune de Waimes (Est de la Belgique) est l’une de ces coopératives. Elle a été créée en 2009, et compte, fin 2017, plus de 2 000 membres, tous citoyens de Wallonie désireux d’investir dans la transition écologique. La valeur d’une part est de 250 euros, chaque membre peut en posséder jusqu’à trois, mais ne peut obtenir plus d’un vote lors des assemblées générales.

.

.

La coopérative Courant d’Air a plusieurs activités, toutes tournées vers la production décentralisée et démocratique d’énergie renouvelable. La production d’électricité en elle-même est principalement éolienne : trois éoliennes qui permettent au total de fournir 9300 foyers en électricité et d’économiser 5250 tonnes de CO2 par an. Elle a également mis à disposition des citoyens une voiture électrique depuis juin 2017 pour offrir aux citoyens une « mobilité alternative ».

D’autre part, Courant d’Air remplit un rôle de sensibilisation auprès des plus jeunes en organisant des visites des parcs éoliens et de l’intérieur des éoliennes pour des classes d’écoliers dans le cadre de son projet « Génération Zéro Watt » (248 élèves de 13 écoles en 2017-2018) afin de former les élèves à la « chasse aux énergies gaspillées ». Ainsi, les enfants sont familiarisés dès l’école aux énergies renouvelables et à l’autoconsommation.

.

Courant d’Air est un accélérateur de la transition : elle dirige l’épargne, formidable levier financier, vers des secteurs d’avenir que sont les énergies renouvelables, l’éducation et la réduction de la consommation d’électricité. Au sein d’une coopérative, chacun dispose d’une voix en assemblée générale pour décider des investissements de la coopérative. C’est un outil démocratique de financement de la transition, qui court-circuite les banques et fonds d’investissement, et rend les citoyens acteurs de la transition. C’est enfin un moyen de diriger les profits de la production électrique vers les citoyens et donc l’économie locale.

.

Rédaction par Jeanne, étudiante à Sciences Po Paris, pour Cap ou pas cap.

Crédit photo : Courant d’Air (https://www.courantdair.be/wp/)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail