Image de fond

La finance éthique: thème de la semaine du 24/12

En France, l’épargne des Français représente 500 milliards d’euros.
Dans un premier scénario, les Français déposent leur argent dans une banque lambda, sans prêter attention à la manière dont est réorientée leur épargne. Ainsi, certaines banques investissent ces économies dans des projets qui ne correspondent pas forcément aux valeurs de ses épargnants.
Dans un second cas, les Français choisissent un établissement financier qui permet à la fois d’épargner et de soutenir des projets à intérêt commun, ayant une visée écologique, sociale et culturelle.  Un exemple serait une banque coopérative et sociale qui utilise les économies de ses adhérents pour soutenir les agriculteurs qui produisent des aliments biologiques.
Grâce à leur épargne, les citoyens détiennent donc entre leurs mains un réel pourvoir d’agir.  En comparant ces deux scénarios, on note que la finance éthique est en effet un véritable levier de changement.
La Nef est une coopérative de finance solidaire qui ne soutient que des acteurs de la transition écologique et solidaire. Elle assure une transparence complète de ses investissements et ne participe à aucune activité spéculative, préférant ainsi financer des projets de l’économie réelle et locale. Sa mission est donc de construire une société qui préserve les biens communs. A travers son action, La Nef est aujourd’hui un véritable outil de la transition, soutenant les paysans bio, les entrepreneurs sociaux, les collectivités locales et les acteurs du monde associatif.
Parmi ses diverses actions visant à promouvoir un monde juste et écologique, ANVCOP21 reconnait également l’importance de la finance éthique. En effet, le 14 décembre dernier, l’association a organisé une grande opération de nettoyage d’une banque française investissant dans des projets d’extraction de gaz de schiste, de construction de gazoduc au Texas ou de forages pétroliers de l’Arctique. Alors que la COP24 se terminait de manière décevante, les manifestant pacifiques se sont réunis plus motivés que jamais, munis de savon, de gants et d’éponges. Un coup de poing symbolique.
En découvrant cette belle initiative qu’est la finance éthique, nous concluons l’année sur une note positive. Épargner autrement est l’un des enjeux majeurs de la transition citoyenne. Pourquoi ne pas faire de cet enjeu une bonne résolution de l’année à venir ? Pour cela, retrouvez comment épargner autrement sur la carte des alternatives citoyennes !
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail