Image de fond

Les repas partagés: Thème de la semaine du 17/12

Noël rime habituellement avec famille, festivité, ou encore convivialité. Associer les fêtes de fin d’année avec solidarité et passer un Noël alternatif est également possible.
Selon un sondage de YouGov, 2 Français sur 10 affirment se sentir seuls durant cette période de l’année. La magie de Noël n’opère donc pas toujours sur l’isolement présent au sein de la population française. Heureusement, des moyens concrets existent pour briser la solitude et le sentiment d’exclusion sociale.
En effet, certaines alternatives citoyennes proposent de manger et de sortir autrement grâce aux repas partagés. Le principe est simple : chacun amène un plat à partager avec d’autres personnes afin de créer un grand repas convivial.  Les habitants peuvent également se réunir pour cuisiner ensemble un plat qui sera ensuite dégusté collectivement.
Autour d’une soupe chaude, d’un bon plat de pâtes ou d’un gratin aux légumes, les participants sont amenées à échanger et à partager leurs savoir-faire culinaires. Par ce biais, les repas partagés permettent de renforcer la cohésion sociale entre habitants et de stimuler la vie de quartier.
Ces repas atypiques peuvent aussi porter sur un thème spécifique. En plus d’être solidaires, les repas partagés peuvent être écologiques en ne proposant que des plats végétariens ou incitant à limiter les déchets alimentaires par exemple.
A Rennes, Disco Soupe s’inscrit dans cette double démarche. Disco Soupe est un mouvement qui s’approprie l’espace publique et le rebut alimentaire pour sensibiliser au gaspillage de la nourriture. Une “équipe d’éplucheurs” rassemblent les passants pour une préparation collective et musicale d’un repas fait à partir de fruits et légumes invendus.
Alors que Disco Soupe sensibilise à la réduction du gaspillage en musique, l’association Salut Les Co-pains crée des moments de rencontre et de convivialité autour du four à pain.  Cette initiative citoyenne de Villiers Barbusse propose par exemple de se réunir à l’occasion d’une pizza party : confectionner à plusieurs des « pizzas participatives » et les déguster collectivement.
L’autre bonne nouvelle est que ces alternatives citoyennes ne fonctionnent pas seulement lors des fêtes de Noël mais aussi tout au long de l’année. Il n’y a donc pas d’heure pour être solidaires ! Il suffit de se rendre sur la carte de Cap ou pas cap pour trouver près de chez soi une alternative proposant de se réunir autour d’un repas partagé et ainsi de passer un moment convivial.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail