Image de fond

Réseau d’échanges réciproques de savoirs : Thème de la semaine du 16/07

Chacun sait beaucoup de choses : beaucoup plus qu’il ne le croit, beaucoup plus que la société ne le sait. Chacun est ignorant : beaucoup plus qu’il ne le sait, autrement que la société ne le croit.Chacun a des savoirs qui peuvent intéresser les autres, tout le monde est capable d’apprendre et d’enseigner, nous pouvons apprendre de tout et par tous. 
C’est basé sur ce postulat qu’est  apparu le premier réseau,  nommé “Réseau d’échanges de connaissances”,  créé par Claire et Marc Héber–Suffrin, en 1971 à Orly. Enseignante, Claire Héber-Suffrin avait constaté que ses élèves, même ceux en difficulté, détenaient de nombreux savoirs, méconnus ou ignorés par l’école et parfois par eux-mêmes. Sa pédagogie s’appuyait sur la possibilité pour les élèves de transmettre ces savoirs à leurs camarades. L’objectif était que les enfants prennent conscience de leurs capacités et se retrouvent en situation de réussite. Ainsi, Les rers sont une alternative pédagogique qui s’inscrivent dans le courant de l’éducation populaire
Les rers sont organisés autour de 4 principes fondamentaux
  • Partage de savoirs …
Participer au réseau, c’est donner et recevoir, apprendre et transmettre. Chacun est tour à tour enseignant et enseigné. C’est la base de l’égalité des participants dans le réseau.
  • Basé sur le principe de réciprocité ….
On donne un savoir à un membre et on reçoit un savoir d’un autre membre. L’ensemble des propositions de savoirs est mutualisé. C’est la base de la richesse du réseau.
  • Sans contrepartie financière
L’échange est gratuit
  • En réseau ouvert
L’offreur et le demandeur déterminent ensemble les modalités de l’échange. Le réseau participe uniquement à la mise en relation.
  1. Des rencontres collectives pour que chacun réfléchisse à ce qu’il sait et ne sait pas, à ce qu’il a appris et à ce qu’il aimerait apprendre.
  2. Une équipe d’animation (ou un professionnel (enseignant, animateur, travailleur social… accompagné de volontaires) qui visualise les offres et demandes et les diffuse.
  3. Lorsque des offres et demandes pourraient correspondre, l’équipe d’animation du Réseau met en relation les offreurs et demandeurs pour qu’ils décident ensemble des contenus, des méthodes, de l’évaluation de leurs apprentissages ainsi que des jours, heures, lieux et fréquence de leurs rencontres.
  4. L’équipe d’animation organise des rencontres pour que les participants réfléchissent sur les savoirs, les méthodes, le déroulement des apprentissages, fêtent leurs échanges, etc.
Découvrez les alternatives qui vous permettent d ‘apprendre tout a long de la vie sur la carte de France des alternatives citoyennes et n’hésitez pas à référencer les rers que vous connaissez !
Mots-clés
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail