Image de fond

Le développement durable: thème de la semaine du 27/05

70% de la déforestation est causée par l’agriculture intensive. Manger mieux pour la planète, permettre à chacun.e de cultiver la terre, c’est le but de certaines initiatives citoyennes, comme les AMAP, les jardins partagées et les fermes urbaines, qui participent au développement durable.

L’occasion pour vous parler de la semaine européenne du développement durable, qui a lieu du 30 mai au 5 juin, et de vous faire découvrir d’autres initiatives citoyennes qui participent au développement durable! Terme utilisé pour la première fois en 1987 dans le rapport Brundtland de l’ONU, il se définit comme un “développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs“. Ses trois piliers sont une économie responsable, la cohésion sociale et la préservation de l’environnement.

Du côté de l’économie responsable, les initiatives citoyennes participent à réinventer les manières d’échanger. L’économie circulaire, qui limite donc le coût social et environnemental des consommations, est à l’honneur dans les ressourceries et recycleries, qui récoltent et revendent des objets de seconde main.  C’est l’économie du partage et du troc qui anime les boîtes à dons, boîtes à livres et grainothèque. De leur côté, les coopératives alimentaires et supermarchés coopératifs fonctionnent grâce à une économie coopérative et participative, où chacun est acteur à part égale de la vie du lieu. Enfin, les monnaies locales permettent de favoriser les échanges locaux.

Les alternatives citoyennes participent aussi à la cohésion sociale. Plusieurs d’entre elles luttent contre l’exclusion, notamment les accorderies, les réseaux d’échanges réciproques de savoirs et les SEL (systèmes d’échange locaux) qui permettent à toutes et tous d’échanger des savoirs et/ou des compétences diverses. Certaines initiatives sont axées sur la solidarité, comme celles qui collectent et redistribuent les invendus alimentaires; ou les épiceries sociales et solidaires, qui accueillent des personnes en difficulté économique ou isolées et leur proposent des aliments variés et de qualité, à faible coût.

Nombres d’initiatives citoyennes mènent aussi des actions pour préserver l’environnement.  Les AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne) permettent à toutes et tous d’avoir accès à des produits de saison, locaux et biologiques. Les jardins partagés, fermes urbaines et actions de végétalisation permettent de remettre la nature au cœur de la ville, de purifier l’air et/ou de cultiver la terre.  Les groupes zéro déchet ou les composts de quartier permettent quant à eux de limiter le gaspillage et les déchets.

Pour retrouver toutes ces initiatives qui œuvrent pour le développement durable, rendez-vous sur notre carte de France des alternatives citoyennes !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail