Image de fond

Les bonnes nouvelles de la semaine du 18/03

Pour proposer une alternative positive à l’afflux d’informations souvent déprimantes, l’équipe de Cap ou pas cap déniche les petites pépites de la semaine passée. Car parmi les nouvelles majoritairement mauvaises relayées dans les médias se trouvent de quoi nous donner le sourire et bien démarrer la semaine.

Une épicerie gratuite ouvre ses portes aux étudiants de Rennes 2. Dans cette université, 42% des étudiants sont boursiers et 17% estiment ne pas pouvoir s’alimenter à leur faim. C’est suite à ce constat que le projet a vu le jour. Mise en place par les élèves de Rennes 2, L’Épicerie Gratuite et ses bénévoles distribueront chaque lundi de la nourriture issue principalement d’invendus.

Toujours en France, Brune Poirson, la secrétaire d’Etat à la transition écologique, a confirmé lors d’une interview le lundi 11 mars que les quatre dernières centrales à charbon du pays fermeront d’ici 2022. Le projet de loi sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devait être présenté ce même lundi, a été reporté dans le but de l’améliorer, compte tenu de l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050.

Chez nos amis Européens, les bonnes nouvelles sont aussi présentes. En Slovaquie, une femme est en voie de remporter l’élection présidentielle. Zuzana Caputova est arrivée en tête du premier tour, devançant le candidat du parti au pouvoir. Cette « homme politique » progressiste est une avocate et un environnementaliste membre du Environmental Law Alliance Worldwide. Elle est favorable au marché pour tous, prônant plus de justice sociale, à l’accès à l’IVG et à l’élargissement des droits pour les couples homosexuels.

De l’autres côté de l’Atlantique, le gouverneur de la Californie a annoncé la suspension de la peine de mort, qui est selon lui incompatible avec les valeurs fondatrices de l’état. Alors que 737 détenus sont attendent d’être exécuté, Gavin Newsom a déclaré que « tuer une autre personne de façon intentionnelle est immoral » et qu’ « en tant que gouverneur, je n’autoriserai l’exécution d’aucun individu.”

Finalement, à 3500 kilomètre de là, le Conseil Municipal d’Atlanta a approuvé une feuille de route pour attendre la neutralité carbone d’ici 2025. Le projet propose une transition écologique qui est aussi solidaire car créera plus de 8000 nouveaux emplois localement, diminuera les factures d’électricité de 26 à 96% et améliorera la qualité de l’air pour tous les résidents d’Atlanta.

Sur cette note positive, nous vous souhaitons une bonne semaine !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail