Image de fond

Les coopératives alimentaires : le thème de la semaine du 16/04

Tout au long de la semaine, nous avons étudié plus en détail le thème des coopératives alimentaires.
Face au constat d’une répartition inégale des bénéfices des ventes en supermarché, d’une multiplication des intermédiaires tout au long de la chaîne de production et de vente des produits (en moyenne, le contenu d’un chariot parcourt 3540 km avant d’être consommé), des citoyens ont commencé à créer des alternatives répondant à ces problèmes : les coopératives alimentaires.
C’est ainsi qu’en 1835, à Lyon, la première coopérative alimentaire française a été fondée : Commerce Véridique et Social.
Aujourd’hui, il existe trois types de coopératives alimentaires :
– les AMAP : elles sont organisées autour du lien entre un producteur et un collectif de citoyens, ces derniers viennent récupérer chaque semaine des paniers livrés par le producteur en échange d’une compensation versée par le citoyen au producteur pendant toute l’année (et ce, quelques soient les récoltes)
– les épiceries coopératives : chaque coopérateur achète et possède une part du magasin et donne 3 heures de son temps tous les mois pour le faire fonctionner, en retour, il accède à une épicerie où l’on trouve tous les produits du quotidien à des prix plus accessibles
– les supermarchés coopératifs : ils opèrent quant à eux sur une plus grande échelle (parfois jusqu’à plus de mille adhérents) et ont donc des besoins de rendement, de communication et de rétention plus importants
Elles partagent toutes les mêmes objectifs principaux à savoir promouvoir des produits locaux, en circuit court ou en lien direct avec le producteur, offrir un prix juste aux producteurs et aux consommateurs et inventer un lieu fondé sur le principe de la solidarité, du partage du travail et des responsabilités par la communauté.
Sur la carte de France des alternatives citoyennes, plus de 440 coopératives alimentaires sont référencées, dont 395 AMAP, 35 épiceries coopératives et 12 supermarchés coopératifs. N’hésitez pas à référencer celles que vous connaissez !
Pour en savoir plus :
Food Coop, de Thomas Boothe, co-fondateur de La Louve. Ce documentaire retrace l’histoire et le fonctionnement de la Park Slope Food Coop.
Diony coop : Des coopératives alimentaires autogérées dans le 9-3, de Jean-Claude Richard. Ce livre donne des informations sur le système des coopératives alimentaires et des conseils pour en fonder une.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas la permission de vous enregistrer

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe a été envoyé sur votre adresse e-mail